+38 095 34-000-32
+38 098 34-000-32
+38 093 34-000-32

L'introduction aux humates

Les humates ont des propriétés étonnantes, qui sont conditionnés par le rôle fondamental des acides humiques dans la biosphère de la planète. Leur application permet d'améliorer la pureté environnementale, les qualités nutritives et gustatives des cultures agricoles, de réduire les périodes de croissance et de maturation, de préserver contre les charges défavorables météorologiques et anthropogènes, d'augmenter le rendement des plantes, de restaurer la fertilité des sols, d'améliorer la productivité et d'assainir les oiseaux et les animaux, de renforcer la santé et d'augmenter la durée de vie humaine.

L'humate peut être utilisé non seulement sous forme pure, mais également en tant qu'additif dans diverses préparations qui sont appliquées dans la culture des plantes, l’élevage, la médecine vétérinaire, les produits cosmétiques et pharmaceutiques, l'industrie du pétrole et du gaz et d'autres secteurs industriels. Ils augmentent l'efficacité et la sécurité des engrais minéraux et organiques, des micro-éléments, des régulateurs de croissance, des produits phytopharmaceutiques et de nombreuses autres substances.

La recherche de nouveaux moyens d'améliorer l'écologie des sols, de l'eau et de l'atmosphère de la planète interpelle un nombre croissant de scientifiques. Cela reflète l'attitude objective de la société à l'égard des conséquences écologiques du développement de l'activité humaine. Une large utilisation des technologies visant à améliorer le niveau de vie, tout en perturbant l'équilibre écologique de la nature, est une des l'un des problèmes fondamentaux du développement de la civilisation mondiale.

La croissance de l'industrie et un certain nombre de catastrophes anthropogènes ont entraîné la contamination de vastes territoires par des métaux lourds, des déchets toxiques de l'industrie chimique et métallurgique, des produits pétroliers, des radionucléides. Les grandes villes sont les zones fortement polluées, où les dommages importants sont causés à la santé humaine, au monde végétal et animal.

La solution de la tâche mondiale consistant à approvisionner en nourriture la population mondiale en croissance rapide s'accompagne également de l'apparition de problèmes environnementaux. Ainsi, au début des années 50 du siècle dernier, l'application intensive de pesticides et de produits agrochimiques a donné lieu à une révolution dans la fabrication des cultures agricoles dans les pays les plus développés, permettant ainsi de résoudre le problème alimentaire grâce à l'accroissement double de rendement, mais en même temps, a perturbé l'équilibre écologique du monde végétal et animal. En plus des mauvaises herbes, des maladies et des parasites contre lesquels les pesticides ont été appliqués, les abeilles et d'autres insectes utiles, ainsi que les micro-organismes du sol, ont péri. Les restes de pesticides inhibaient la croissance des cultures, en pénétrant dans l’organisme humain et et animal et en causant les dommages à la santé, étaient emportés par les eaux pluviales dans les plans d'eau, où ils nuisaient à la faune et à la flore aquatiques.

L'utilisation excessive d'engrais minéraux dans certaines régions du monde (Australie, Océanie) a entraîné la destruction quasi totale de la microflore du sol et, par conséquent, de la matière organique des sols et la destruction de leur structure. Même les célèbres terres noires de Russie ont subi un certain nombre de changements irréversibles à la suite de l'exploitation intensive de leur composant humique, ayant perdu les acides humiques de faible poids moléculaire, ce qui a entraîné une forte baisse de la fertilité du sol. De tels problèmes sont observés dans le domaine d'élevage de volaille et de bétail. Au cours des 30 dernières années, les additifs alimentaires ont été largement utilisés dans les rations des animaux de ferme et de compagnie pour combler les éléments nutritifs manquants parmi lesquels figurent les additifs minéraux, de protéine et de graisse, les vitamines, les stimulateurs biogéniques, les composés complexes naturels (lа sapropèle, la tourbe, les humates), les produits synthétiques (les enzymes, les hormones, les antibiotiques, les adaptogènes, les antioxydants). Cependant, la large utilisation de certains additifs chimiques dans l'alimentation des animaux a entraîné la détérioration de la qualité des produits de ces domaines.

La recherche de nouveaux moyens d'améliorer la productivité des animaux de ferme à l’aide des additifs alimentaires en cas d’exigences élevées en matière d'écologie des produits carnés et laitiers a naturellement conduit à l'accroissement du volume des recherches concernant l'utilisation des sels alcalins des acides humiques naturels (des humates) dans l'élevage. Leur sécurité environnementale élevée et leur capacité unique à améliorer les processus métaboliques et à augmenter l'énergie des cellules a une incidence positive sur les organismes vivants.

Il est naturel que les problèmes environnementaux ont attiré l'attention de la communauté internationale, qui s'est déclarée fortement préoccupée par les dommages causés à la santé humaine par pesticides, des produits agrochimiques et d'autres produits de la pollution du sol, de l'eau et de l'air. Cela s'est produit sur fond de la prise de conscience croissante des facteurs de la vie humaine saine et durable en tant que valeur fondamentale.

Les commissions, qui ont déjà interdit des centaines de types de substances nocives, travaillent constamment en Europe, aux États-Unis, en Russie, en Ukraine et dans d'autres pays du monde. Par suite de ce travail, les normes de sécurité modernes plus strictes ont été adoptées, ce qui a entraîné l’apparition des classes moins nocives de ces substances et le développement d'autres technologies agricoles.

L'une de ces technologies agricoles, qui a reçu le nom "l'agriculture biologique", est fondée sur l'abandon complet des produits chimiques qui sont utilisées pour augmenter le rendement et le retour aux ressources naturelles pour conserver et améliorer la fertilité du sol. "L'agriculture biologique" se développent rapidement en tant que réaction à la préoccupation d'une certaine partie de la communauté mondiale par le danger potentiel des pesticides et des produits agrochimiques. Déjà maintenant, le volume des ventes des produits biologiques a atteint 22 milliards de dollars dans l'agriculture mondiale. Cependant, la productivité relativement faible de l'agriculture biologique et le coût élevé des produits ne permettent pas encore de résoudre ce problème alimentaire de cette manière à l'échelle mondiale.

Toutefois, la demande de produits alimentaires respectueux de l'environnement continue de croître, en dépassant la croissance de la population mondiale, mais l'interdiction brusque et complète d’utiliser les pesticides et les produits agrochimiques en l'absence de l’alternative adéquate est impossible, puisque cela entraînera la décadence des secteurs entiers de l'activité humaine et la catastrophe humanitaire. C’est pourquoi l'écologisation de l'agriculture doit être progressive, l’étape par l’étape.

Dans la première phase, il est nécessaire de fixer comme objectif de rechercher de nouvelles technologies environnementales et efficaces de conservation et d'amélioration de la productivité de l’agriculture, fondées sur la réduction progressive de la charge chimique, la neutralisation des substances nocives déjà accumulées dans le sol, la réorientation des industries chimiques vers les substances plus sûres et l'utilisation accrue de sources naturelles de la fertilité du sol.

Dans la phase finale, les zones d'activité agricole humaine sur la surface de la planète ne doit différer des paysages naturels que par la formation et l’accumulation accélérées des nutriments organiques et minéraux dans le sol, suffisante pour compenser leur exportation de la masse verte de la récolte des cultures agricoles, ainsi que par l'utilisation des moyens respectueux de l'environnement du maintien du niveau d'équilibre des facteurs nuisibles (les mauvaises herbes, les maladies, les parasites) qui sont inférieurs au seuil de leur nocivité. Dans le même temps, la structure et la composition du sol traité ne doivent pas changer, en assurant les conditions nécessaires stables de la vie et du développement des micro-organismes du sol.

Le rétablissement de l'équilibre naturel entre l'intensité de l’exportation et l'intensité de l’accumulation des éléments nutritifs et d'autres substances nécessaires aux plantes sans détérioration la structure et la composition du sol en passant à la large application des types spéciaux d'engrais complexes organiques minéraux humiques, des stimulateurs naturels et des substances humiques de nouvelle génération, constituera une solution fondamentale des problèmes de sécurité environnementale de l’agriculture.

Si la formulation générale du problème est similaire pour le monde entier, les moyens optimales de la résoudre peuvent différer pour les pays différents et les régions géographiques de la planète en fonction de leur caractéristiques individuelles.

Ainsi, l'avantage significatif d'un certain nombre de pays (Russie, États - Unis, Canada, Australie, Ukraine) par rapport à la plupart des autres pays est une présence de gisements de charbon brun avec une teneur élevée en substances humus naturelles, et leur faible maillon est un emplacement d'une masse considérable de terres agricoles dans la zone de l'agriculture risquée. Sur la base de ce qui précède, on peut acheter en toute sécurité l'humate de potassium de la meilleure qualité en Ukraine!

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, mais c'est la combinaison de ces deux facteurs qui donne à ces pays une occasion unique d'adopter le concept optimal de sécurité environnementale de l’agriculture, qui qui tient compte de leurs caractéristiques naturelles et climatiques. Ce concept prévoit une large utilisation de substances humus d'origine naturelle capables d'améliorer l'état des sols, de réduire l'utilisation de pesticides et de produits agrochimiques, de mobiliser des réserves de protection et de production intérieures de plantes dans des conditions climatiques instables. Cela doit conduire au développement de l'agriculture basée sur la protection des plantes et l'obtention de rendements élevés en respectant l'environnement et en prenant soin de la santé humaine. Dans le même temps, les avantages compétitifs naturels seront réalisés dans les sols fertiles et les réserves de gisements de substances humus naturelles. Les autres pays peuvent devenir des importateurs réussis pour l'utilisation de substances humiques sur leurs territoires.

Pourquoi les substances humiques naturelles prétendent-elles au rôle clé dans l'écologisation de l'agriculture dans la plupart des pays du monde au 21ème siècle?

Le fait est qu’un grand nombre de faits scientifiques, qui témoignent de façon convaincante de l’importance fondamentale des substances humiques dans le fonctionnement de l'écosystème "eau-plante-sol", ont été accumulé au cours de plus d'un demi-siècle d'histoire de recherches. Contrairement aux pesticides, aux produits agrochimiques et à certains types d'additifs alimentaires, les substances humiques n’ont pas de propriétés allergiques, anaphylactogènes, tératogènes, embryotoxiques, phytotoxiques et cancérigènes, qui sont absolument inoffensives pour les plantes, les insectes utiles, les animaux et les humains.

Dans les études sur la composition chimique et les propriétés du sol, l'école scientifique russe maintient fermement la position de leader dans le monde pendant près d'un siècle. Sans minimiser la contribution d'Ahart, de Berzelius, de Maurice Schnitzer, de Wolfgang Sichmann, de Robert Faust, de Thomas Senn, de Robert Pettitt et d'autres scientifiques étrangers dans l’obtention et la diffusion des connaissances sur le rôle des substances humiques dans l'agriculture, il convient de noter que les principales réalisations scientifiques et les solutions technologiques dans ce domaine appartiennent à la science soviétique et russe.

Les professeurs Vasyl Dokoutchaev, Volodymyr Vernadskyi, Dmitro Prianychnykov, Lydia Khrystieva, Dmitro Orlov et d'autres scientifiques ont posé les fondements scientifiques solides pour le changement fondamental des technologies de l'utilisation du sol dans le but de cultiver des plantes. Pour l'instant, la science russe des sols a accumulé une masse critique de découvertes qui pourraient conduire à une révolution scientifique et technologique dans l'agriculture. Et les changements les plus radicaux sont attendus dans le domaine des nouvelles idées de la réalisation du potentiel des substances humiques.

Il y a plus de 50 ans, après avoir isolé les acides humiques du sol ordinaire sous forme de solution de leurs sels de sodium (humates), le professeur de l'université de Kherson, L.Khrystieva a arrosé les plantes avec de cette solution et a découvert qu'elles ont accéléré leur croissance en formant le système racinaire puissant. Ainsi, l'activité biologique des humates a été établie pour la première fois.

Progressivement, grâce aux résultats scientifiques remarquables des scientifiques soviétiques, tels que L.Khrystieva, D.Orlova, E.Koukharenko, M.Kononova, I.Perminova et plusieurs autres écoles scientifiques, les connaissances s'accumulaient lors de l'utilisation des humates dans la culture des plantes, l’élevage, la médecine. Ces connaissances ont été largement débattues dans des publications scientifiques, lors de conférences scientifiques, mais sont restées peu connues du grand public, puisqu'elles n’avaient pas appliquées dans la pratique en raison du manque de technologies industrielles de fabrication des humates de bon marché et de qualité.

La formulation radicalement nouvelle des préparations humiques, qui comprend les sels modifiés d'acides humiques, les formes chélatées des micro-éléments, le soufre et d'autres substances utiles, a été élaboré conformément à notre nouvelle technologie de fabrication des humates, et la première technologie industrielle pour la fabrication des humates de nouvelle génération, qui n'a pas d'analogues dans le monde, a également été créée. Cette technologie est basée sur les connaissances scientifiques approfondies et permet d'obtenir de nouveaux produits enrichis à faible ballast et sans ballast dans différents états d'agrégation (les poudres, les granules, les comprimés, les solutions, les pâtes, les gels, les complexes chélatés) lors de la production complètement sans déchet et des coûts de production faibles.

L'humate de potassium et l'humate de sodium ne sont pas simplement un nouveau standard de l'humate de la plus haute catégorie de qualité avec les propriétés stables garanties, qui assurent les dosages précis et l'effet élevé d'action bien prévisible. Ils se distinguent par la teneur la plus élevée en substances biologiquement actives parmi les produits similaires du marché mondial, dont la concentration atteint 90%.

Grâce à ses propriétés étonnantes d'augmenter l'énergie de la cellule végétale, de stimuler les processus vitaux des organismes vivants, d'accélérer la croissance et le développement des plantes et des animaux, d'augmenter l'effet utile d'autres substances, les nouvelles substances naturelles ont reçu le nom "l'humate".

Related Products

Humate de Potassium + Phosphore «Agro.Bio»

Humate de Potassium + Phosphore «Agro.Bio»

HUMATE de POTASSIUM + phosphore SANS BALLAST ..

59 грн.

l'Humate multi-complexe 10

l'Humate multi-complexe 10

L'humate contribue à éliminer les produits ch..

120 грн.

Humate de Sodium + Phosphore «Agro.Bio»

Humate de Sodium + Phosphore «Agro.Bio»

HUMATE de SODIUM + phosphore SANS BALLAST de ..

55 грн.

Tags l'introduction aux humates